Règles complètes de Magic: The Gathering

Règles US [30/09/2011] Règles FR [04/02/2011]

Sommaire

0. Introduction

1. Concepts du Jeu

2. Composantes d'une Carte

3. Types de Carte

4. Les Zones

5. Structure du tour

6. Sorts, capacités et effets

7. Règles supplémentaires

8. Règles multi-joueurs

9. Variantes conviviales

205. Composantes d'une Carte : Ligne de type



205.1.

La ligne de type est imprimée directement sous l’illustration. Elle contient le(s) type(s) de carte de la carte. La ligne de type contient également le(s) sous-type(s) et/ou le(s) sur-type(s) de la carte, le cas échéant.

205.1a

Certains effets fixent le type d’un objet. Dans ce cas, le ou les nouveaux types remplacent tous les types existants. Les marqueurs, les effets et les blessures marquées sur l’objet sont conservés, même s’ils ne sont plus pertinents pour le nouveau type. De la même manière, si un effet fixe au moins un des sous-types de l’objet, le ou les nouveaux sous-types remplacent le ou les sous-types existants de la liste de sous-type concernée (type de créature, de terrain, d’artefact, d’enchantement, de planeswalker ou de sorts). Si on retire le type de carte d’un objet, les sous-types liés à ce type de carte ne restent que s’ils sont également des sous-types d’un nouveau type de la carte. Dans le cas contraire, ils disparaissent aussi longtemps que le type de carte est retiré. Retirer le sous-type d’un objet n’a aucun effet sur son type.

205.1b

Certains effets changent un type de carte, un sur-type ou un sous-type d’un objet mais précisent que celui-ci conserve un type de carte, un sur-type ou un sous-type qu’il possédait déjà. Dans de tels cas, tous les types, sur-types et sous-types existants sont conservés. Cette règle s’applique à tous les effets qui utilisent la phrase « en plus de ses autres types » ou qui précisent que quelque chose « est toujours un [type, sur-type ou sous-type]. » Certains effets permettent à un objet de devenir une créature-artefact. Ces effets permettent également à l’objet de conserver ses précédents types et sous-types.

Exemple : Une capacité dit : « Tous les terrains sont des créatures 1/1 qui sont toujours des terrains. » Les terrains affectés ont désormais deux types de carte : créature et terrain. Si certains de ces terrains étaient aussi des artefacts avant que l’effet de la capacité ne s’applique, ces terrains deviendraient des « terrains-créatures-artefacts », pas juste des « terrains-créatures » ni des « créatures. » L’effet leur permet de conserver à la fois le type « terrain » et le type « artefact. » En outre, chaque terrain affecté par cette capacité garde les types de terrain et les sur-types qu’il avait avant que la capacité ne fasse effet.

Exemple : Une capacité dit : « Tous les artefacts sont des créatures-artefacts 1/1. » Si un permanent est à la fois un artefact et un enchantement, il devient alors un « enchantement-créature-artefact. »

205.2.

Types de cartes

205.2a

Les types de carte sont : artefact, créature, enchantement, éphémère, terrain, plan, planeswalker, rituel, tribal, machination et vanguard. Cf. section 3, « Types de carte. »

205.2b

Certains objets ont plusieurs types de carte (par exemple, une créature artefact). Ces objets remplissent les critères pour chaque effet qui s’applique à chacun de leurs types de carte.

205.2c

Les jetons ont un type de carte, même si ce ne sont pas des cartes. C’est également vrai pour les copies de sorts et les copies de cartes.

205.3.

Sous-types

205.3a

Une carte peut avoir un ou plusieurs sous-types imprimés sur sa ligne de type.

205.3b

Les sous-types de chaque type carte, à l’exception des plans, sont toujours faits en anglais d’un seul mot (en français, il peut arriver qu’ils soient faits de plus d’un mot. Seule la version anglaise compte du point de vue des règles). Ils sont listés en anglais après un tiret et en français après un deux-points. Chaque mot listé après le tiret est un sous-type différent. Les objets peuvent avoir plusieurs sous-types. Les sous-types des plans sont également listés après un tiret, mais peuvent être constitués de plusieurs mots ; tous les mots, après le tiret, constituent collectivement un seul sous-type.

Exemple : « Terrain de base : montagne » indique que la carte est de type terrain et de sous-type montagne. « Créature : gobelin et sorcier » indique que la carte est de type créature et a deux types de créature : gobelin et sorcier. « Artefact : équipement » indique que la carte est de type artefact et de sous-type équipement.

205.3c

Si une carte avec plusieurs types de carte a un ou plusieurs sous-types, chaque sous-type est lié à son propre type de carte.

Exemple : La ligne de type de Charmille dryade indique « Terrain-créature : forêt et dryade. » Forêt est un type de terrain et dryade est un type de créature.

205.3d

Si un effet demande à un joueur de choisir un sous-type, ce joueur doit choisir un et un seul sous-type existant qui soit approprié au type de carte. Par exemple, ce joueur ne peut pas choisir un type de terrain si un effet lui demande de choisir un type de créature.

Exemple : Quand vous devez choisir un type de créature, « ondin » et « sorcier » sont des choix acceptables, mais « sorcier et ondin » n’en est pas un. Des mots comme « artefact », « adversaire », « marais » ou « camion » ne peuvent pas être choisis car ce ne sont pas des types de créature existants.

205.3e

Beaucoup de cartes ont été imprimées avec des sous-types qui sont désormais obsolètes. Beaucoup de cartes ont rétroactivement reçu un ou des sous-types. Utilisez l’Oracle™ pour déterminer quels sont les sous-types d’une carte (cf. règle 108.1).

205.3f

Les artefacts ont leurs propres sous-types ; ces sous-types sont appelés types d’artefact. Les types d’artefact sont : appareil, équipement (cf. règle 301.5) et fortification (cf. règle 301.6).

205.3g

Les enchantements ont leurs propres sous-types ; ces sous-types sont appelés types d’enchantement. Les types d’enchantement sont : aura (cf. règle 303.4) et reliquaire.

205.3h

Les terrains ont leurs propres sous-types ; ces sous-types sont appelés types de terrain. Les types de terrain sont : désert, forêt, île, repaire, site, mine, montagne, plaine, centrale énergétique, marais, tour, et d’Urza. Dans cette liste, forêt, île, montagne, plaine, et marais sont les types de terrain de base. Cf. règle 305.6.

205.3i

Les planeswalkers ont leurs propres sous-types ; ces sous-types sont appelés types de planeswalker. Les types de planeswalker sont : Ajani, Bolas, Chandra, Elspeth, Garruk, Gideon, Jace, Liliana, Nissa, Sarkhan, Sorin, Tezzeret et Venser. Si plusieurs planeswalkers qui partagent un type de planeswalker sont sur le champ de bataille, ils sont tous mis dans le cimetière de leur propriétaire. Cette « règle du planeswalker unique » est une action basée sur un état. Cf. règle 704.

205.3j

Les éphémères et les rituels partagent leur liste de sous-types ; ces sous-types sont appelés types de sort. Les types de sort sont : arcane et piège.

205.3k

Les créatures et les tribaux partagent leur liste de sous-types ; ces sous-types sont appelés types de créature. Les types de créature sont : allié, ange, annonciateur, anomalie, antilope, apparition, araignée, archer, archonte, artificier, assassin, atog, aurochs, avatar, baleine, barbare, basilic, bateleur, berserker, bête, bibule, blaireau, boeuf, bosquérisson, calamar, camaride, caribou, cauchemar, centaure, céphalide, chameau, changeforme, chassenuit, chat, chauvesouris, cheval, chevalier, chèvre, chien de chasse, chimère, citoyen, clerc, cocatrix, conseiller, construction, couard, crabe, crocodile, cuirassé, cyclope, dauthi, démon, désencavé, déserteur, diable, diablotin, djaggernaut, djinn, doyen, dragon, drakôn, drone, druide, dryade, éclaireur, écureuil, éfrit, élan, eldrazi, élémental, éléphant, elfe, engeance, enseigne, épix, éponge, épouvantail, esprit, étoile de mer, évolien, exfoliant, fongus, fourmilier, furet, gargouille, géant, germe, glouton, gnome, gobelin, golem, gorgonoïde, grand singe, gredin, gremlin, grenouille, griffon, guerrier, guivre, harpie, hippogriffe, hippopotame, homaride, homoncule, horreur, huître, humain, hydre, hyène, illusion, incarnation, insecte, kavru, kirin, kobold, kor, kraken, lamassu, lapin, léviathan, lézard, lhurgoyf, licorne, limace, limon, litique, loup, lunaréen, mangouste, manticore, masticore, mécanoptère, méduse, mégère, mercenaire, métathran, mignon, minotaure, moine, monstruosité, mouton, mur, mutant, myr, mystique, nain, nautile, négociant, nephilim, neugle, ninja, nomade, oeil, ogre, oiseau, ombre, ondin, orbe, orgg, orphe, orque, ours, parasite, pégase, pentavite, peuple fée, phelddagrif, phénix, pieuvre, pinceur, pirate, plante, poisson, prisme, propagateur, rat, rebelle, réflexion, renard, rhinocéros, sable, salamandre, samouraï, sangami, sanglier, sangsue, saprobionte, satyre, scintimite, scorpion, serf, serpent (Serpent), serpent (Snake), shamane, sirène, slith, slivoïde, soldat, soltari, sorcier, sortisan, spectre, sphinx, squelette, srâne, surrakar, survivant, sylvin, tétravite, thalakos, tortue, travailleur spécialisé, triskelavite, troll, vampire, vedalken, ver, viashino, wombat, yéti, zombie et zubera.

205.3m

Les plans ont leur propre ensemble de sous-types ; ce sont les types planaires. Les types planaires sont Alara, Arkhos, Bolas's Meditation Realm, Dominaria, Equilor, Iquatana, Ir, Kaldheim, Kamigawa, Karsus, Lorwyn, Luvion, Mercadia, Mirrodin, Moag, Muraganda, Phyrexia, Pyrulea, Rabiah, Rath, Ravnica, Segovia, Serra's Realm, Shadowmoor, Shandalar, Ulgrotha, Valla, Wildfire, et Zendikar.

205.3n

Ni les cartes Vanguard, ni les cartes de machination n’ont de sous-type.

205.4.

Sur-types

205.4a

Une carte peut également avoir un ou plusieurs sur-types. Ceux-ci sont imprimés en anglais avant le type de la carte et en français après ce dernier. Les sur-types sont : de base, légendaire, enneigé, du monde et continu.

205.4b

Le sur-type d’un objet est indépendant de son type et de son sous-type, même si certains surtypes sont habituellement associés à un certain type de carte. Changer le type de carte ou le sous-type d’un objet n’affecte pas son sur-type. Changer le sur-type d’un objet ne change ni son type de carte ni son sous-type. Si un objet gagne ou perd un sur-type, il conserve les autres surtypes existants.

Exemple : Une capacité dit : « Tous les terrains sont des créatures 1/1 qui sont toujours des terrains. » Si un des terrains affectés était légendaire, il est toujours légendaire.

205.4c

Un terrain avec le sur-type « de base » est un terrain de base. Un terrain qui n’a pas ce surtype est un terrain non-base, même s’il a un type de terrain de base. Le sur-type « de base » n’était pas imprimé sur les cartes des extensions antérieures à la Huitième Édition. Les cartes suivantes provenant de ces extensions sont des terrains de base et ont reçu un errata dans l’Oracle : Forêt, Île, Montagne, Plaine, Marais, Forêt enneigée, Île enneigée, Montagne enneigée, Plaine enneigée et Marais enneigé.

205.4d

Un permanent avec le sur-type légendaire est soumis à l’action basée sur un état relative aux permanents légendaires, aussi appelée « règle des légendes » (cf. règle 704.5k).

205.4e

Un permanent avec le sur-type « du monde » est soumis à l’action basée sur un état relative aux permanents du monde, aussi appelée « règle du monde » (cf. règle 704.5m).

205.4f

Un permanent avec le sur-type « neigeux » est un permanent neigeux. Un permanent qui n’a pas ce sur-type est un permanent non-neigeux et ce quelque soit son nom.

205.4f

Toute carte de machination avec le sur-type « continu » est exemptée de l’action basée sur un état pour les machinations (cf. règle 704.5v).

Partenaires


ORA Jeux La Carte Chance Trollune Ludis Factory magiccardmarket.eu Fairplay Les Forges de Lumière Les Armes de Légende Gorakou Art'N Magic