Championnat de France Juin 2016 à Chartres

MÉTAGAME - TOURNOIS
Mots-Clefs : tournoi (25) , championnat de france (9) , Yu-Gi-Oh! (81) , CDF (1) , CDF 2016 (1)


Le CDF 2016, CHARTRES

 

Un petite répartition des Decks

Pour ce CDF, cinq decks étaient à prendre en compte. C’est une première depuis de nombreuses années où un méta est aussi ouvert. Ces cinq decks sont les suivants :

Deck formation pendule : parmi ceux-là on compte tous les decks se basant sur la mécanique Pendule incluant entre autre les modules suivants : Majespectre, Potartiste Dracopal et Yeux Impairs.

Deck Kozmo : qu’il s’agisse des decks incluant les modules Rois du feu, ou Carte D’Exécution.

– Deck Abysses ardents : qu’ils jouent les modules Chevaliers fantômes, Kaiju ou simplement pur.

– Deck Carte D’Exécution, Yosenju, Qliphort.

– Deck Monarque : avec ou sans Xyz

 

Le métagame

Pour appréhender correctement cet événement, il fallait comprendre la situation particulière de ce méta et le fait que de tous les decks, les Monarques soient incontestablement les decks les plus forts mais également les moins stables.

Ce constat est très important. Aucun Deck du méta ne peut résister longtemps contre un Monarque qui commence avec Panthéisme des Monarques et Le Primordial Monarque, mais le Deck Monarque peut également ne jamais avoir de main décente sur plusieurs rounds et de ce fait subir et perdre tout seul.

C’est dans ce méta très particulier que le CDF a eu lieu cette année. Et c’est cette instabilité qui a causé de nombreux problèmes a tous les joueurs.

En effet nous n’étions pas dans une situation régulière ou il y a un ou deux decks plus forts que les autres et d’autres decks qui jouent contre ces tops decks.

 

La carte du tournoi

Un autre point très important dans ce format est la carte Carte D’Exécution. Cette carte a fait naître beaucoup de Decks (Kozmo, Qliphort et Yosenju) qui, si le tirage de dé leur était favorable et s’ils commencent, prennent un avantage trop décisif sur la partie dans 90% des cas.

On peut également retrouver cette caractéristique chez Pendule et Abysses ardents mais de manière plus diluée. Ce méta est également dans une certaine mesure un méta « Dice Roll » c’est-à-dire qu’il était très important de gagner le lancer de dé pour choisir de commencer poser son Terrain/ses pièges et gagner grâce à eux. Les seuls Decks qui pouvaient lutter la « Trap line » des decks Carte D’Exécution sont Abysses ardents, Monarques et Majespectre.

Le problème de ces decks tient au fait qu’après la première manche il devient plus difficile de gagner les suivantes à cause du side adverse.

Le méta du CDF reposait donc sur un Deck Monarque « tier 0 instable » et de decks qui sont très difficiles à contrer (Carte D’Exécution) si jamais ils commencent.

Lors de ce CDF les decks les plus nombreux à avoir été joués sont Kozmo et Monarque. En top cela se réparti de manière plus homogène entre les decks Burning Abysses, Kozmo et Monarque.

La première conclusion est que sur ce tournoi il valait mieux privilégier la stabilité à la puissance et de ce fait choisir Abysses Ardents.

Le vainqueur de ce tournoi sera Kevin Semlali surnommé « Nephtys » qui a joué Majespectre.

 

De mon côté…

Pour ce tournoi j’avais choisi Kozmo Demise car il avait de sérieux arguments défensifs et que c’était la version la plus forte des versions Demise, d’autant qu’elle avait des réponses naturelles aux cartes de side comme Décret Royal.

De plus c’est un Deck qui était mal connu, et cela s’est confirmé au fil des matchs.

Le problème de ce Deck est, comme je le disais précédemment, est lié au « Dice roll ». Il faut commencer pour être confiant contre Monarque et Abysses Ardents.

Enfin ce Deck peut également perdre tout seul dans une moindre mesure. Je raterai le top a très peu de place, en ayant perdu contre un Abysses Ardents car il gagne au dé et ouvre et contre un Kozmo Roi du feu car le jeu ne sort pas et un match nul contre un allemand qui jouait Abysses Ardents.

 

Ma déception principale tient au fait que sans avoir fait d’erreur et en ayant arraché plusieurs manches je rate le top de peu.

Ce Deck n’était donc pas le bon choix pour ce tournoi.

See you again pour griller des saucisses au CDE à Berlin et surtout pour boire de la binouze

 

PM&PS

 

posté par PABLOMACMILAN le [24/06/2016]



<< Retour aux articles

Partenaires


ORA Jeux La Carte Chance Trollune Ludis Factory Fairplay Les Forges de Lumière Les Armes de Légende Gorakou Art'N Magic