Analyse de Deck : Gishki

ANALYSE DE DECK - YU-GI-OH!

Analyse de deck : Gishki


I/ Présentation de l’archétype dans sa globalité

Gishki est un deck apparu en Europe dans l’extension Arsenal Mystérieux 5, et continua de recevoir des
cartes dans les deux éditions suivantes de ce pack. Cet archétype est sorti en Amérique et au Japon dans les « extensions » de Duel Terminal, qui sont en fait des machines où l’on peut jouer contre un ordinateur et gagner une carte à la clé. Faisant partie de cet univers, ils sont connectés à beaucoup d’autres archétypes qui sont aussi sortis dans Duel Terminal, comme Laval, Barrière de Glace, etc.
Selon l’histoire, les fameux Nékroz sont les descendants des Gishkis, et bien que partageant de nombreuses similitudes (on y reviendra), dans le monde du TCG et de l’OCG, Nékroz les a écrasés au niveau de la puissance du deck et de leur popularité. Gishki est un archétype qui, à ce jour, est presque complètement oublié.
Mais pourtant, le deck est très loin d’être mauvais ; c’est même à ce jour, selon mon humble avis, un des meilleurs decks rituel, de par plusieurs aspects : sa puissance brute d’OTK qui dépasse les decks de type « Peine & Ruine » et sa stabilité qui ne ferait pas rire un seule instant un Cyber Angel. Et maintenant, les ancêtres de Nékroz reprennent le dessus à cause des banissement et limitations de certaines cartes Nékroz. Vous aurez sûrement remarqué en regardant la banlist qu’eux aussi ont été touchés. En effet, à cette époque, l’archétype couplé à Hiératique avait à la fois la possiblité de FTK et celle de Handloop. Après cette banlist, l’archétype était complètement mort, mais la sortie de Zielgigas Gishki leur a donné un nouveau souffle. C’est sur cette carte que sont axées les versions actuelles, puisque les versions FTK et
Handloop ne fonctionnent plus.
En revenant au « lore » de l’archétype : les monstres à effet du deck sont des magiciens (au sens figuré puisqu’ils ne le sont pas tous) qui ont acquis une relique inestimable, l’Aquamiroir Gishki, qui leur permet de se métamorphoser (eux ou d’autres monstres) en créatures mi-homme mi-créature marine représentés par les rituels.
Cette petite présentation aura duré bien trop longtemps. Maintenant, passons au vif du sujet !

II/ Le fonctionnement du deck, la présentation des techs en action et les cartes Gishki

Pour être honnête, presque toutes les cartes Gishki sont mauvaises, voire très mauvaises. On va donc découper les cartes gishki en trois catégories : les bonnes cartes, les cartes qui auraient pu être jouables mais qui ne sont pas assez bonnes pour que ce soit le cas, et tout le reste qui ne sera même pas mentionné ici.

Les bonnes cartes

Donc pour commencer, les bonnes cartes. Cette première partie aura uniquement pour but de les énoncer, puis dans la partie des combos qu’on retrouvera ensuite, je détaillerai les interactions.
– On commence avec le mois bon. Vanité Gishki est une carte qui peut être intéressante pour protéger les
rituels et leur invocation, ce qui n’est pas négligeable. C’est une tech qui a une utilité variable à chaque format, et c’est une idée de side intéressante.
– Ensuite, vient le cœur du deck. Ce qui fait que le deck est si stable. J’ai nommé Abysses Gishki. C’est une carte qui peut tutoriser les deux monstres Gishki qui font fonctionner le deck à l’invocation. Et ce n’est pas limité à une fois par tour ! On peut donc abuser de son effet d’une manière infernale avec d’autres cartes que l’on détaillera ensuite, comme le si connu Quik-Fix ESPIRALE.
– On parlait donc des deux monstres qui font fonctionner le deck. Ce sont Vision Gishki et Ombre Gishki. L’un tuto une magie rituelle, et l’autre tuto un monstre rituel en se défaussant, et sans autre coût. Et
encore une fois, ce n’est pas limité à une fois par tour. De plus, ils se substituent à tous les sacrifices d’un rituel EAU (dans notre cas un Gishki. C’était une tech peu jouée au temps de Nékroz). Donc à chaque fois qu’Abysses Gishki est invoqué, il remplit le cimetière et tuto ! Sans autre limitation ! N’est-ce pas incroyable ?
Ogre Âme Evigishki et Levianima Evigishki sont très peu joués dans les versions que j’ai pu rencontrer jusqu’à présent. Et c’est compréhensible puisque leurs effets ne sont pas incroyables. MAIS, à défaut de les invoquer rituellement (bien que les invoquer peut être une bonne idée si l’on est forcé à commencer pour sortir des bonhommes du type Numéro 38 : Espoir Annonciateur Dragon Titanesque Galactique), ils peuvent servir de « fodders » recyclables par l’Aquamiroir Gishki. Mais encore une fois, on y reviendra.
– Et voici le big boss du deck : Zielgigas Gishki. Niveau 10, 3200 d’ATK, facilement invocable dans ce deck, un effet de pioche qui n’est pas limité à une fois par tour et qui mélange dans le deck SANS CIBLER. Presque rien ne lui résiste. C’est une machine à OTK sur pattes. Se référer à la partie combos pour cela.
– Pour finir, vient la meilleure carte du deck : Aquamiroir Gishki, la seule magie rituelle que l’on joue. C’est, selon moi, la meilleure magie rituelle du jeu sans équivalent. Je m’explique : en renvoyant un rituel du cimetière dans la main en se mélangeant, on n’est jamais à cours d’elle et le coût de précédent rituel est supprimé. Explication par image dans les combos.

Les cartes à ne pas jouer et pourquoi

Mind Augus Evigishki et Gustkraken Evigishki n’ont plus assez de support pour être joués. Ils brick dans la seule version jouable de nos jours à cause de leur niveau, et les versions les mettant en valeur ne fonctionnent plus du tout. Le seul handloop possible est de deux cartes avec l’addition de Tetrogre Evigishki, mais vous vous doutez bien qu’un OTK>Un Handloop de deux carte et rien après.
Marqueur Gishki est tout simplement un Abysses Gishki en moins bien, et qui n’a pas les mêmes propriétés d’abus puisqu’il n’est pas une target possible pour certaines cartes dont on parlera ensuite.
Bête Gishki est objectivement une bonne carte dans le deck, mais puisque l’invocation normale est utilisée comme un moyen d’arriver à Abysses Gishki, c’est redondant.
Miroirphoto Gishki est juste un bien pire Aquamiroir Gishki. Maintenant, passons aux combos !

Les combos jouant avec le CA (Card Advantage)

Les Dogoran, Kaiju des Flammes Enragées et Gameciel, Tortue Marine Kaiju, lorsqu’ils ne sont pas utiles, peuvent être défaussés pour activer une Transaction. Transaction est la raison principale de ce pourquoi on utilise autant de rituels de niveau 8 : car utiliser Abysses Gishki et un rituel de niveau 8 pour l’invocation de Zielgigas Gishki et la mise d’Abysses Gishki au cimetière n’est pas une raison suffisante. Transaction offre des +1 à tout bout d’champ, puisque si l’on défausse une Levianima Evigishki alors que l’on a un Aquamiroir Gishki au cimetière, on peut renvoyer la Levianima Evigishki en main. Je vous laisse faire le calcul : -2 (activation et coût de Transaction) +2 (résolution de l’effet) +1 (retour en main de Levianima Evigishki ou Ogre Âme Evigishki) =+1. Et l’inverse est aussi possible : on invoque un rituel en utilisant Levianima Evigishki comme sacrifice (voir image suivante), puis l’on récupère la Levianima Evigishki en main. Le coût du sacrifice est donc annulé. Mais le rituel que l’on a maintenant en main n’a plus d’intérêt ? Transaction.

Comme je le disais, si l’on utilise un rituel pour en invoquer un autre, le coût est supprimé, et le -2 de l’invocation rituelle s’est transformé en -1. C’est une vraie économie de ressource, c’est le plus important dans le Yu-Gi-Oh actuel.

L’image est plutôt explicite. Boupée Lutincantation et Talismandra Lutincantation permettent de récupérer le complément des ressources que l’on a au début pour aucun coût. C’est un +2 gratuit. Rien à ajouter, je pense que c’est suffisant pour que vous compreniez la puissance de ces cartes.

Sauvetage est, sans conteste, la meilleure carte du deck. Cette carte permet de faire du +1 (extrêmement
puissant vous l’aurez compris), et du +1 utile, puisque les cartes que l’on récupère permettent de chercher
les pièces de combo dont on a besoin. Encore une fois c’est plutôt clair.

Ici, c’est un peu plus compliqué. On parle des combos autour d’Abysses Gishki. Comme on l’avait dit précédemment, on peut abuser de son effet. Pour commencer, obtenir Abysses Gishki en main de départ est une véritable partie de plaisir : en effet, avec trois copies d’Abysses Gishki lui-même, deux de Princesse Jolithon (puisque l’on ne veut surtout pas en piocher deux, tout comme les Lutincantation) et un Un pour Un, on a exactement 64,96% de chance d’en avoir au moins un en main. Ensuite, on l’invoque, et profite du tuto.
Mais j’ai deux Surface en main et il est sur le terrain, que faire ? Eh bien, invoquer un monstre (n’importe lequel, par n’importe quel moyen) puis un Lien-2. Rien de plus simple ! Et si un rituel a été utilisé, on peut le recycler avec l’Aquamiroir Gishki pour l’invoquer une fois de plus. Ne vous avais-je pas dit que cette magie rituelle était excellente ?

Les combos qui régulent la présence de cartes sur le terrain

Les Kaiju sont plutôt importants dans ce deck. En effet, en plus de se débarrasser des monstres adverses insensibles aux effets de monstre (la seule faiblesse de Zielgigas Gishki) sans problème, Jizukiru, Kaiju Destructeur des Étoiles étant de niveau 10 peut servir comme sacrifice pour l’invocation rituelle de Zielgigas Gishki, Dogoran, Kaiju des Flammes Enragées et Gameciel, Tortue Marine Kaiju peuvent être sacrifiés pour un Levianima Evigishki ou Ogre Âme Evigishki d’urgence qui pourrait servir à invoquer un Xyz défensif. De plus Gameciel, Tortue Marine Kaiju est EAU, ce qui lui permet d’être utile dans certaines occasions, comme par exemple pour une invocation de Mistar Garçon-Étoile.

Le combo pour OTK est tout simple : on nettoie le terrain grâce à Zielgigas Gishki, on en invoque deux, on tape
avec les deux (3200×2=6400), on passe en main phase 2, on invoque Super Cuirassé Canon Ferroviaire, on active son effet et c’est
gagné (6400+2000=8400 or 8000-8400=0).

Et pour conclure cette séquence, n’oublions pas la solution défensive que donne Diva des Profondeurs. En plus d’annuler un effet, Héraut de la Lumière Arc permet de tuto et donc d’accumuler des ressources pour gagner au prochain tour si l’on a survécu. On a donc remarqué que l’archétype a plusieurs similitudes avec le fameux Nékroz : certaines cartes se défaussent pour tuto, c’est un archétype rituel EAU, etc. Mais il y a une grande différence entre les deux : Nékroz peut se jouer contrôle, et Gishki OTK bien plus facilement.

III/ Decklist modifiable à souhait

Gishki OTK

Zielgigas Gishki

Categorie : Deck Yu-Gi-Oh
Format de Tournoi : Avancé
Créé par DarkAnter
le 14 août 2018


Balise à copier sur le forum :

En savoir +
US FR

Liste de Cartes

Main Deck (40)
Monstres (25)
1 Jizukiru, Kaiju Destructeur des Étoiles1 Jizukiru, the Star Destroying Kaiju
3 Zielgigas Gishki3 Gishki Zielgigas
1 Dogoran, Kaiju des Flammes Enragées1 Dogoran, the Mad Flame Kaiju
1 Gameciel, Tortue Marine Kaiju1 Gameciel,the Sea Tirtle kaiju
2 Levianima Evigishki2 Evigishki Levianima
1 Ogre Âme Evigishki1 Evigishki Soul Ogre
2 Talismandra Lutincantation2 Impcantation Talismandra
2 Boupée Lutincantation2 Impcantation Candoll
3 Ombre Gishki3 Gishki Shadow
3 Abysses Gishki3 Gishki Abyss
1 Diva des Profondeurs1 Deep Sea Diva
3 Vision Gishki3 Gishki Vision
2 Princesse Jolithon2 Beautunaful Princess
Magies (15)
3 Aquamiroir Gishki3 Gishki Aquamirror
1 Interruption du Sommeil de Kaiju1 Interrupted Kaiju Slumber
1 Monster Reborn1 Monster Reborn
3 Sauvetage3 Salvage
3 Surface3 Surface
3 Transaction3 Trade-In
1 Un pour Un1 One for One
Extra Deck (15)
1 Numéro 81 : Super Cuirassé Canon Ferroviaire Super Dora1 Number 81 : Superdreadnought Rail Cannon Super Dora
1 Super Cuirassé Canon Ferroviaire1 Superdreadnought Rail Cannon Gustav Max
1 Briseur Dragon ABC1 ABC-Dragon Buster
1 Numéro 38 : Espoir Annonciateur Dragon Titanesque Galactique1 Number 38 : Hope Harbinger Dragon Titanic Galaxy
1 Numéro 90 : Seigneur Photon aux Yeux Galactiques1 Number 90: Galaxy-Eyes Photon Lord
1 Cerbère, Chevalier du Cauchemar1 Knightmare Cerberus
1 Décodeur Bavard1 Decode Talker
1 Dragon Pare-Feu1 Firewall Dragon
1 Héraut de la Lumière Arc1 Herald of the Arc Light
1 Mistar Garçon-Étoile1 Mistar Boy
1 Phénix, Chevalier du Cauchemar1 Knightmare Phoenix
1 Sirène, Chevalier du Cauchemar1 Knightmare Mermaid
1 Les Chevaliers Fantômes du Javelot Maudit1 The Phantom Knights of Cursed Javelin
1 Assaut de l'Air - As - Kagari1 Sky Striker Ace - Kagari
1 Assaut de l'Air - As - Shizuku1 Sky Striker Ace - Shizuku
Réserve (15)
3 Faucheur Fantôme et Cerises Blanches3 Ghost Reaper & Winter Cherries
3 Ogre Fantôme et Lapin des Neiges3 Ghost Ogre & Snow Rabbit
3 Vanité Gishki3 Gishki Vanity
3 Combat En Présence De L'empereur3 Gozen Match
3 Redémarrage Rouge3 Red Reboot



IV/ Le grand débrief


Les avantages de l’archétype

Comme on l’a vu, c’est un deck plutôt stable pour un deck rituel. Son potentiel d’OTK est très important, et l’effet de Zielgigas Gishki peut passer à travers la plupart des protections. De plus, les effets des tutorisateurs du deck n’étant pas une fois par tour, il existera certainement dans le futur d’autres manières d’en abuser. Aussi, on peut facilement jouer en se prenant la plupart des négations ou Handtraps…

Les inconvénients de l’archétype

… excepté Hurluberlu et Oiseau de Verrouillage. C’est le plus gros problème du deck. Oh, et aussi, le plus souvent, si le duel n’est pas terminé très vite (en un voir deux tours), la défaite est à prévoir. Finalement, Appelé par la Tombe tue tous les searchers, et si tous les Aquamiroir Gishki sont bannis (dieu sait comment mais ça m’est déjà arrivé), c’est perdu. De plus, les monstres manquent d’une protection cruciale. Pour pallier à ce problème, il est possible de jouer des Sauravis L’Ancien et Ascensionné ou des Chaînes D’entrave Du Dieu, mais je déconseille puisque cela peut participer à un brick et à des chances moins élevées de faire une belle sortie (et donc d’OTK).

Le budget

Le deck n’est pas très cher. Les seules cartes qui valent plus de deux euros sont Zielgigas Gishki et l’Aquamiroir Gishki. Si vous vous débrouillez bien le deck est accessible pour moins de 50€ (en excluant la partie handtrap du side et Combat En Présence De L’empereur).

La puissance de l’archétype dans le meta actuel

Dans une ère où Gouki et ses Handloop règne, le deck n’est pas dans une santé parfaite. Il peut gérer à peu près n’importe quel terrain (dont celui de Gouki mais non sans mal) mais s’il n’a que deux cartes pour jouer en main tout sera plus compliqué. Trickstar SkyStriker est spécialisé dans les duels longs, et c’est problématique, puisque Bouc Emissaire va empêcher l’OTK. Mais il est possible de gagner puisque Numéro 81 : Super Cuirassé Canon Ferroviaire Super Dora est ingérable et permettra d’accumuler les ressources pendant deux tours.
Ce qui conclut cette analyse. Si elle vous a plu, vous pouvez répondre au petit sondage qui suit !

Comment notez-vous cette analyse ? (j’en prends compte pour m’améliorer la prochaine fois)

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...

Que pensez-vous de la puissance de Gishki à l’heure actuelle ?

Voir les résultats

Chargement ... Chargement ...
A écrit l’analyse : DarkAnter

posté par Tutiou le [20/08/2018]



<< Retour aux articles

Partenaires


ORA Jeux Ludis Factory magiccardmarket.eu Les Armes de Légende